Technologies

Les Autochromes Lumière

La première démonstration publique de ce procédé a lieu en juin 1907.

Le procédé utilise des grains de fécule de pomme de terre de 10 – 15 millièmes de millimètre qui sont teintés en orange, vert et violet, puis mélangés pour que l’ensemble n’ait pas de couleur dominante.

Les grains sont répartis uniformément sur une plaque de verre recouverte d’un enduit poisseux, les espaces entre les grains sont remplis par de la poussière de charbon. L’ensemble est pressé sur la plaque de verre avec une pression de plusieurs tonnes au centimètre carré.

Ensuite, on procède à l’étendage d’un vernis sur cette mosaïque trichrome, puis d’une surface sensible panchromatique au bromure d’argent. Les plaques comportent près d’un million de points colorés au centimètre carré.

Les plaques sont disponibles en plusieurs formats, en particulier 4.5 x 6cm, 6 x 9cm, 9 x 12cm, 13 x 18cm. Les formats stéréoscopiques 4.5 x 10.7 et 6 x 13cm sont également commercialisés.

L’exposition s’effectue à travers un filtre jaune spécial, avec le côté «plaque de verre» tourné vers l’objectif.

Si, par exemple, un rayon vert provenant d’un objet atteint la mosaïque trichrome, il ne traverse que les grains verts et est absorbé par les autres; il n’impressionne la surface sensible que derrière les grains verts. Par développement, ces points sont noirs et «obturent» les grains verts. Dans un deuxième temps, on dissout l’argent réduit (noir) de ces points et on fait un second développement en pleine lumière. On obtient alors une surface transparente derrière les grains verts, et noire derrière les autres grains. Par transparence, on obtient une image (verte) des parties vertes de l’objet photographié. Le même raisonnement est valable pour l’orange et le violet. La sélection trichrome se fait ici par soustraction: les grains verts obturent la primaire rouge, tandis que les grains orange et violets la «sélectionnent».

Après le traitement chimique, on obtient un positif unique.

Le montage est obligatoire pour la conservation des plaques et comprend une plaque de verre posée contre la surface sensible et fixée à l’aide d’une bande adhésive noire.

Les établissements Lumière mirent en vente des autochromes sur support souple (nitrate de cellulose): Lumicolor en 1932, Filmcolor en 1938.

En 1946, le film Alticolor est doté d’un réseau à base de levure de bière, plus fine que la fécule. Il n’aura que quelques années d’existence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s